Un développement international
Belgique en 2014, Espagne en 2015, Suède et Portugal en 2017 

Forte de ses premiers succès en France, et surtout, grâce à un modèle économique qui a déjà fait ses preuves, la société WYZ se tourne désormais vers l'Europe. Ses fournisseurs ont une connaissance fine de ce marché, tandis que certains de ses clients sont implantés dans plusieurs pays de l'Union. WYZ entend donc les accompagner, grâce à des équipes au profil international et multilingue, pour offrir là aussi les services dont ils ont besoin. Flexibles, les plateformes WYZ pourront être dupliquées dans d'autres langues sans difficultés, même si elles devront bien entendu épouser les caractéristiques culturelles et commerciales propres aux divers pays.

Dans un premier temps, WYZ mise à la fois sur le Nord de l'Europe, avec une percée en Belgique et dans le Sud (notamment l'Espagne), où la société prospecte méthodiquement depuis plusieurs mois. En ce début d’année 2017, WYZ Nordic vient de s’implanter à Stockholm. Le tout avec un objectif : être présent dans 10 pays européens à horizon 2018.

Mais son ambition va au-delà d'une simple expansion géographique. WYZ souhaite approfondir son engagement auprès de ses clients, ne serait-ce que pour les aider à se positionner face à la concurrence. Nouveaux services, outils sur mesure : c'est bien une évolution à la carte que propose WYZ à tous ses clients. Avec l'objectif ultime de les voir prospérer eux aussi dans l'univers du pneu.

 

« Notre relation nous fait avancer plus vite »

Alexandre Aulas
Responsable business development et contrôle interne, ICMI Holding

Alexandre Aulas (28 ans) a déjà un père, Jean-Michel Aulas, fondateur – entre autre – de la holding ICMI, qui gère les investissements familiaux. Mais le jeune homme, diplômé d'une école de commerce lyonnaise, l'Esdes, s'est trouvé un mentor : Pierre Guirard, co-fondateur de WYZ. « Le business modèle de rupture nous séduisait, mais c'est surtout sur la personnalité de Pierre que notre investissement s'est fait », explique Alexandre Aulas. « Nous nous sommes vraiment rencontrés », poursuit-il.

En fait, Jean-Michel Aulas et son fils Alexandre avaient déjà rencontré Pierre Guirard, dans une autre vie, celle qui avait conduit ce dernier, alors chez Continental, à sponsoriser l'Olympique Lyonnais, présidé par Jean-Michel. Les liens se sont donc tissés au fil des années. Aujourd'hui, si Alexandre Aulas conseille WYZ, en particulier sur les aspects financiers, son rôle n'est pas de « cornaquer » l'entreprise. « Faite de chaleur et de fluidité, notre relation nous fait avancer plus vite », précise à cet égard le jeune homme. Car il n'oublie pas, dans ses fonctions, d'écouter et de profiter de l'expérience entrepreneuriale de Pierre.

 

FR-avenir-ambitions