Fondées sur le triathlon, les valeurs de WYZ se conjuguent au quotidien. Les équipes se lancent dans un défi natation cette année. Viendront ensuite un challenge VTT, en 2019, puis, en 2020, un marathon. L'entraînement a commencé.

NL9-WYZ-Sylvine-Domagne« Nous suivons régulièrement les performances des deux athlètes – Marc-Antoine Olivier et Aurélie Muller, respectivement champion du monde du 5 km en eau libre et championne du monde du 10 km dans la même discipline – que WYZ Group épaule dans le cadre du Pacte de Performance », raconte Sylvine Domagné, assistante comptable chez WYZ. « Et alors que Pierre Guirard, le PDG de WYZ Group, nous donnait des nouvelles, l'idée est venue de participer nous aussi à des défis sportifs », poursuit-elle. Natation, vélo, course à pied ? Les trois, comme au triathlon ! Avec, pour commencer, un Swim Challenge, reliant Quiberon à Belle-Ile-en-Mer, le 4 ou le 5 septembre 2018, en fonction de la météo. Quelque 14,6 km en mer et en relais, avec deux équipes de six à huit personnes.

Un moral de champions

Sylvine Domagné est chargée de la coordination de l'opération. Et c'est du sérieux ! Suivi médical et entraînement professionnel sont au programme. Sous la houlette de Stéphane Lecat, directeur des équipes de France d’eau libre, Sébastien Desmettre, ancien entraîneur de la Jeunesse Natation Compiègne, est approché par Pierre Guirard pour jouer le même rôle auprès des équipes de WYZ. « J'ai tout de suite vu l'intérêt du Swim Challenge pour la cohésion dans l'entreprise », se souvient-il. Il ne s'est pas trompé. Solidarité, discipline, motivation, les équipes WYZ ont déjà le moral des champions. « J'ai entraîné des jeunes qui avaient l'ambition de gagner, et j'ai retrouvé ce même état d'esprit chez WYZ, c'est étonnant », poursuit-il, impressionné.

Deux fois par semaine, les équipes, constituées selon trois niveaux, se retrouvent dans une piscine proche du siège de l'entreprise, à Compiègne, et une fois par mois, leurs progrès sont évalués par l'entraîneur, qui leur donne ensuite une feuille de route - avec des consignes d'entraînement adaptées à leur niveau. « Mais les nageurs sont responsables », prévient Sylvine Domagné, qui se charge des rendez-vous pour les évaluations, de même qu'elle prévoit le repas qui suit l'entraînement, sans oublier la logistique nécessaire pour l'évènement de cet été. L'émulation joue son rôle. « Il y a un bon esprit d'équipe, et tout le monde s'encourage et s'entraide », poursuit-elle, pour avouer dans la foulée : « Avant, je me contentais de barboter, mais je me suis lancée le défi moi aussi... »

Amateurs et athlètes ensemble

NL9-WYZ-Swim-Challenge« Marc-Antoine Olivier et Aurélie Muller seront également de la fête et participeront aux relais, au même niveau que les amateurs, précise Sébastien Desmettre. C'est vraiment intéressant au point de vue psychologique. » De quoi en effet porter un peu plus les futurs champions. Ils seront équipés de combinaisons fournies par Arena, sponsor de la natation française et de nombreuses équipes de passionnés, dont celle de la ville de Quiberon. « Ma démarche tient plus du mécénat que du sponsoring, déclare David Maître, Sport Promotion Manager pour Arena. Je trouve le projet intéressant et j'avais envie de ce partage, de même que je souhaitais saluer les entreprises qui, comme WYZ, prennent part au Pacte de Performance. Les athlètes en ont bien besoin. »

Après la traversée bretonne, les équipes WYZ enfourcheront, à l'automne 2019, un VTT pour relier Compiègne à Fréjus, soit 952,5 kilomètres. Encore des entraînements en perspective. Avec une destination finale : Tokyo et son marathon, en 2020.