Le modèle WYZ s'appuie bien sûr sur une vision, celle des fondateurs, mais aussi sur des outils. Développées au sein de la société Visualogic, les plateformes numériques offrent ainsi :

• la transparence totale des chiffres, statistiques et données concernant les flottes d'entreprises,
• une information claire, fournie en temps réel, sur la disponibilité des pneus, pour les plateformes des réseaux d’après-vente,
• la gestion, pour des clients grands comptes, d'un back-office pneumatiques leur permettant aussi bien d'afficher des stocks et des prix selon leurs besoins mais aussi d’optimiser leur CRM autour du pneu et des services associés. 

Autant dire que les plateformes, outils informatiques essentiels, sont là avant tout pour rendre des services inédits aux clients.

Visualogic emploie pour l'instant deux personnes, Aline Najimi (45 ans) et Aurélia Azéronde (25 ans) dédiées au développement (cinq plateformes en cours à l'été 2014) et à la maintenance (sur une vingtaine de plateformes). A partir d'un socle commun pensé par les spécialistes de WYZ, les deux expertes procèdent, en fonction des besoins des clients, à la « customisation ».

Du sur mesure – de la haute couture, même, dans certains cas. Car les clients ont parfois des besoins sophistiqués, complexes et évolutifs. Les deux développeuses s'adaptent toujours. Et en tout cas, « nous ne laissons jamais les clients sans réponse technique », déclare Aline Najimi. Si les deux expertes savent faire preuve d'une grande inventivité, c'est sans doute parce qu'elles ont des profils atypiques : Aline Najimi a été hôtesse à Roissy et restauratrice, tandis qu’Aurélia Azéronde a commencé sa vie professionnelle en tant qu'animatrice puis assistante vétérinaire. La première a rejoint Visualogic en 2012, la seconde, en 2014. « J'ai été embauchée parce que je savais être indépendante », précise d'ailleurs Aline Najimi. « La volonté d'aider les gens est dans mon tempérament », confirme pour sa part Aurélia Azéronde. Car il faut, à un tel poste, avoir le service aux clients chevillé au corps. « Nous concilions l'urgence – il faut éliminer d’éventuels problèmes techniques le plus rapidement possible – et le long terme, en proposant des solutions qui vont même couvrir des besoins à venir, par exemple », relève Aline Najimi. Actuellement, les deux femmes travaillent sur l’implantation de cinq plateformes, en cinq langues différentes : le français et l'anglais, l'espagnol, le portugais et le flamand.

FR-innovation-projets