La capacité à innover : telle est la caractéristique de l'humain, qui s'inscrit, par définition, en rupture avec les habitudes. Au-delà d'initier une nouvelle forme d'achat de pneus, plus efficace et moins chère, c'est bien une rupture qu'ont opéré les fondateurs de WYZ.

Une observation fine du marché du pneu des années 2000 leur permet de découvrir trois anomalies majeures, en contradiction avec l'efficacité qui doit être la règle dans tout éco-système.

D'abord, les prix pratiqués sur les pneumatiques par les loueurs longue durée de flottes de véhicules manquent de transparence.

Ensuite, la disponibilité des pneus dans les réseaux d’après-vente n'est pas optimale : pourtant des stocks de pneus sont disponibles, mais ailleurs...

Enfin, certains consommateurs individuels – sinon tous – sont à la recherche du meilleur prix et consultent pour cela les sites de e-commerce spécialisés ou généralistes. Dans ce deuxième cas, les pneus n'y sont pas légions.

Face à ces « anomalies », ils conçoivent le projet d'un service visant :

• à offrir une meilleure transparence sur les prix (produits et services),
• une plus grande disponibilité des pneus en rationalisant la gestion des stocks des clients,
• et enfin, des prix plus adaptés à la situation économique actuelle.

Autrement dit, un modèle économique plus efficace.

Le tout grâce à des plateformes numériques, permettant de mettre en œuvre de véritables « places de marché B to B contrôlées, transparentes et efficaces pour tous ». Tout en s'appuyant sur les réseaux de distributeurs professionnels : ces derniers sont en effet proches des clients, et mieux encore, ils disposent de stocks, que la société WYZ n'a donc pas à constituer elle-même.

Ainsi, il y a bien rupture avec un modèle opaque, peu efficace et biaisé en faveur de certains acteurs seulement, mais aussi, dans le même temps, intégration du modèle WYZ dans le tissu économique de base du marché du pneu. Une façon d'offrir de la valeur ajoutée à tous, sans jouer contre les réseaux de distribution.